La maintenance productive totale (TPM) est une stratégie de gestion des actifs, particulièrement courante dans le lean manufacturing. Elle est basé sur l’idée que tous les membres de la main-d’œuvre devraient s’engager dans l’entretien quotidien, plutôt que de tomber exclusivement sur les épaules des techniciens.

 

La TPM vise zéro panne sans temps d’arrêt imprévu, zéro produit défectueux et aucun accident de travail . Cela ressemble à une mission impossible? Pas si vous transformez chaque membre de l’équipe en 007 – agent de maintenance secret.

 

Qui est responsable pour la maintenance productive totale ? 

Commençons par un exercice simple. Imaginez que vous vivez dans un immeuble avec plusieurs étages, des ascenseurs, des lumières et des extincteurs à chaque étage, des portails électriques et une ensemble d’équipements. Nous parions que vous feriez n’importe quoi pour les garder en parfait état. Ne fût-ce que parce qu’ils sont aussi de votre responsabilité, en complément de la maison que vous avez achetée ou louée.

 

Si un jour vous constatez que le portail électrique de l’allée ne répond plus à la télécommande, que faites-vous ? Comme il s’agit de quelque chose que vous utilisez tous les jours, vous le signalez rapidement. Mais que se passe-t-il si le gestionnaire immobilier ne décroche pas le téléphone ? Ou s’il n’y a pas de technicien disponible ? Peut-être, contacterez-vous directement l’entreprise d’installation.

 

Maintenant, il est temps de retourner au travail. Est-il efficace de décharger toutes les tâches de maintenance sur une seule personne (ou sur les techniciens) ? Est-ce que tous ceux qui utilisent l’équipement quotidiennement ne devraient pas être responsables ? Vous voyez où nous voulons en venir. Après tout, les actifs de l’entreprise sont comme les installations que vous partagez avec vos voisins : tout le monde en a besoin pour travailler aussi bien que possible.

 

Une stratégie de Maintenance Productive Totale propose à chaque collaborateur de participer à la maintenance industrielle – quoique de manière différente, selon son métier.

 

Ingénieurs industriels et managers

Les ingénieurs et managers doivent être les premiers à promouvoir la TPM au sein de l’entreprise. Les ingénieurs ont une plus grande responsabilité car ils doivent également surveiller et interpréter les données collectées via la GMAO .

 

Managers et techniciens de maintenance

Les managers et les techniciens de maintenance doivent former les travailleurs à effectuer des contrôles réguliers et des activités de maintenance préventive, afin de se conformer à leurs objectifs.

 

Ouvriers d’atelier

Les ouvriers de l’atelier sont généralement les personnes qui utilisent l’équipement jour après jour, et ils doivent s’en sentir responsables. Ils peuvent s’occuper du nettoyage, de la lubrification de la machine et d’autres tâches de routine. De plus, ils seront probablement les premiers à remarquer une défaillance potentielle et devraient le signaler immédiatement sur la GMAO.

 

Quels sont les avantages du TPM pour la maintenance industrielle ? 

 

Nous savons vos questions. Ne compliquons-nous pas les choses avec ce plan de « maintenance productive totale » ? N’en demandons-nous pas trop à ces travailleurs? Bien sûr, la TPM a quelques inconvénients – comme la formation de chaque travailleur pour qu’il soit un « agent de maintenance préventive » – mais les avantages sont indéniables.

 

Lorsque toute l’équipe se concentre sur la disponibilité et la fiabilité des actifs le plus longtemps possible, l’entreprise est beaucoup plus performante.

 

Moins de pannes

Lorsque les travailleurs sont attentifs aux pannes potentielles, il est plus probable qu’ils remarquent les dysfonctionnements très tôt. Les réparations entreront immédiatement dans le pipeline de maintenance préventive et votre équipe n’aura jamais à faire face à des urgences ou à des temps d’arrêt imprévus.

 

Réduction de la maintenance non planifiée

Si vous vous retrouvez à effectuer de plus en plus de maintenance non planifiée, c’est que votre équipe ne détecte pas les pannes assez tôt. Lorsque toute l’équipe partage cette responsabilité, y compris ceux qui utilisent l’équipement quotidiennement, c’est un grand pas en avant pour surmonter ce défi. Au fil du temps, la maintenance non planifiée diminuera.

 

De meilleures performances globales

L’objectif ultime de la TPM est d’obtenir de meilleures performances. Étant donné qu’aucune panne ou dysfonctionnement ne passe inaperçu, (1) la maintenance réactive diminue et (2) vous évitez un énorme arriéré de travail. De plus, les techniciens de maintenance ont plus de temps pour se consacrer à des tâches vraiment complexes et prioritaires.

 

Améliorer la sécurité au travail

Dans certaines machines, la maintenance préventive fonctionne comme une assurance collective : un dysfonctionnement peut mettre en péril le bien-être de tous ceux qui travaillent dans le bâtiment. N’oubliez pas non plus que se précipiter et travailler sous pression n’aide pas. Plus l’intervention est urgente, plus vos techniciens sont susceptibles de prendre des risques lors des réparations.

 

Diminuer les coûts de production

La TPM augmente l’ OEE et diminue les temps d’arrêt. Cela signifie que la capacité de production s’améliore, ce qui conduit à plus de profit potentiel. En revanche, vous économisez sur la maintenance corrective, qui est presque toujours plus coûteuse qu’une action préventive. Dans l’ensemble, meilleure votre stratégie TPM est, plus vous devriez vous rapprocher d’un OEE de 100 %.

 

Quels sont les 8 piliers de la TPM ?

Pour qu’une stratégie aussi ambitieuse fonctionne, il doit y avoir quelques piliers solides. Cela nous amène aux 8 piliers de la maintenance productive totale, qui sont les principes fondamentaux de la TPM :

 

  • Amélioration ciblée
  • Maintenance autonome
  • Maintenance de la qualité
  • Maintenance planifiée
  • Entretien précoce de l’équipement
  • Formation et éducation
  • Sécurité, santé et environnement
  • BureauTPM

 

En savoir plus sur ces piliers dans notre article sur les 8 piliers de la maintenance productive totale.

Maintenance Productive Totale et Industrie 5.0 

Nous savons que nous sommes à un tournant de la maintenance industrielle. Il y a encore beaucoup de promesses non tenues concernant l’Industrie 5.0 en raison des coûts d’investissement élevés qu’elle nécessite. Pourtant, il est important de comprendre comment les nouvelles stratégies de maintenance complètent l’industrie 5.0 et vice-versa.

 

Maintenance autonome

Comme nous l’avons suggéré ci-dessus, vous avez peut-être peur de surcharger les travailleurs réguliers avec des tâches de maintenance. C’est peut-être vrai avec l’équipement d’aujourd’hui, mais cela changera à mesure que les machines deviendront plus autonomes.

 

C’est déjà le cas avec les voitures, qui sont désormais capables de vous avertir quand changer l’huile, par exemple, ou avec des équipements industriels connectés à un tableau de bord. C’est la machine elle-même qui nous « avertit » qu’elle a besoin d’entretien, ce qui facilite la tâche de tout le monde.

 

Maintenance prédictive

L’une des plus grandes promesses de l’Industrie 4.0 est la création de systèmes intégrés, notamment grâce à des capteurs connectés à un cloud. Cette technologie peut également être appliquée à la maintenance prédictive . Les personnes exploitant ces systèmes seront alors responsables de la maintenance, conformément aux principes TPM.

 

Assistance et formation à distance

L’idée que chaque travailleur est responsable d’une maintenance approprié est la base d’une stratégie TPM. Cela signifie qu’ils doivent également savoir comment procéder en cas d’échec. Avec l’Industrie 4.0, il deviendra de plus en plus facile de former les travailleurs en ligne ou de leur offrir une assistance à distance 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, tandis que les responsables pourront continuer à utiliser une GMAO.

 

Sécurité au travail

La sécurité est une chose à laquelle tous les responsables de la maintenance sont sensibles. Nous avons déjà expliqué comment la TPM favorise la sécurité au travail, mais vous pouvez aller encore plus loin avec des capteurs de qualité de l’air et de température pour avoir plus de confort.

 

La maintenance sera un concept plus large

Si chaque travailleur est connecté à ses coéquipiers – du personnel administratif aux ouvriers d’atelier – chaque travailleur doit être responsable de ses propres machines. Il est impossible de gérer tous ces actifs sans l’intervention directe de ceux qui les exploitent au quotidien. La TPM sera un incontournable de l’Industrie 4.0