Que sont les systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments (BACS) ?

Les systèmes d’automatisation des bâtiments sont des réseaux centralisés et interconnectés qui surveillent et contrôlent les différents systèmes d’un bâtiment. L’objectif premier de ces systèmes est d’améliorer l’efficacité de l’exploitation des bâtiments, de réduire la consommation énergétique et d’offrir un environnement confortable et sûr aux occupants.

La directive sur la performance énergétique des bâtiments fait référence aux BACS comme suit :

“Un système comprenant tous les produits, logiciels et services d’ingénierie qui peuvent contribuer à l’efficacité énergétique, à l’économie et à la sécurité des systèmes techniques des bâtiments par le biais de contrôles automatiques, et en facilitant la gestion manuelle de ces systèmes techniques des bâtiments”.

Automatisation des bâtiments et surveillance de la consommation énergétique 

Selon le paquet “Une énergie propre pour tous les Européens“, les bâtiments sont responsables de 40 % de la consommation énergétique et de 36 % des émissions de CO2 dans l’UE, ce qui en fait le plus grand consommateur d’énergie en Europe.

L’automatisation des bâtiments joue donc un rôle crucial en contribuant à l’efficacité énergétique, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en promouvant des pratiques de construction durables, car les systèmes BACS peuvent :

  • Aider à optimiser le fonctionnement de divers équipements dans les bâtiments, tels que le chauffage, la ventilation, la climatisation (CVC), l’éclairage, etc.
  • Être configuré pour s’intégrer aux sources d’énergie renouvelables, telles que les panneaux solaires ou les éoliennes.
  • Collecter et analyser des données au fil du temps, ce qui permet de mieux comprendre les schémas d’utilisation de l’énergie et les possibilités d’optimisation.
  • Contribuer à répondre aux critères des certifications de bâtiments écologiques comme le Leadership in Energy and Environmental Design (LEED).
  • Aider les bâtiments à réagir de manière dynamique aux fluctuations de température et à d’autres facteurs liés au climat, afin de garantir un fonctionnement efficace et de minimiser le gaspillage d’énergie.

Quelle est la différence entre les BACS et les systèmes de gestion technique des bâtiments (GTB) ?

Les systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments et les systèmes de gestion technique des bâtiments ont pour objectif commun d’améliorer l’efficacité opérationnelle et la durabilité des bâtiments, mais ils peuvent présenter des différences nuancées en fonction des pratiques régionales ou des contextes industriels spécifiques.

Comme nous l’avons vu, les BACS mettent généralement l’accent sur l’optimisation automatisés de divers systèmes de construction. Ils insistent souvent sur l’intégration transparente des différents systèmes de contrôle pour assurer un fonctionnement coordonné et efficace du bâtiment.

D’autre part, le terme “gestion technique des bâtiments” a tendance à avoir une connotation plus large. Tout en englobant les caractéristiques d’un BACS, la GTB peut aller au-delà du domaine de l’automatisation. Elle peut inclure des fonctions de gestion stratégiques et de haut niveau, telles que le suivi de l’utilisation de l’espace, le contrôle de l’occupation et d’autres aspects qui contribuent à la gestion globale du bâtiment.

📝 Lire aussi: Quels sont les changements dans l’industrie du CVC en 2024 ?

Le décret BACS et les bâtiments tertiaires

Publié en juillet 2020, le décret BACS complète le décret relatif au secteur tertiaire et impose l’installation d’un système d’automatisation et de contrôle dans les bâtiments tertiaires non résidentiels, à compter du 1er janvier 2025.

La gestion de l’énergie étant l’un des leviers les plus importants pour réduire la consommation d’énergie, l’objectif premier du décret BACS est de surveiller la consommation d’énergie et de réguler les activités du bâtiment en conséquence. Pour rappel, le décret tertiaire avait déjà imposé à tous les acteurs du secteur tertiaire, propriétaires et locataires de bâtiments de 1 000 m² ou plus, de réduire leur consommation d’énergie de 40 % d’ici 2030 dans un premier temps.

Applicable aux structures nouvelles et existantes, le décret BACS concerne tous les bâtiments tertiaires non résidentiels, tels que les hôtels, les immeubles de bureaux, les tours et les entrepôts, équipés d’un système de chauffage ou de climatisation, associé ou non à un système de ventilation, d’une puissance nominale supérieure à 290 kW. Les bâtiments tertiaires équipés d’un système de chauffage ou de climatisation de plus de 70 kW devront être mis en conformité à partir de janvier 2027.

Le décret BACS imposera ce qui suit :

  • L’installation d’un système d’automatisation et de contrôle des bâtiments, répondant au moins aux normes de classe C selon la norme EN-ISO 52120-1/2022.
  • Adoption d’un système de contrôle pièce par pièce.
  • Supervision de la maintenance par un technicien certifié dans le cadre d’un contrat spécifique.
  • Documentation et conservation des données mensuelles pendant une période de cinq ans.

Le décret BACS et les Plateformes Intelligentes de Maintenance

Le décret BACS, qui entrera en vigueur en janvier 2025, représente à la fois une opportunité d’améliorer notre performance en matière de développement durable et un défi qui s’accompagne, comme cela devient évident, de plusieurs contraintes légales. Il est donc crucial de s’assurer que nos opérations de gestion des bâtiments sont prêtes à accueillir l’application et le suivi de ce décret, et c’est là que l’intégration avec une plateforme intelligente de maintenance (PIM) peut s’avérer très utile.

Une plateforme intelligente de maintenance peut améliorer considérablement les performances d’un système de contrôle et d’automatisation des bâtiments en introduisant des fonctions intelligentes et l’automatisation dans les processus de maintenance. En outre, elle peut jouer un rôle crucial en garantissant la conformité avec les normes réglementaires et les lignes directrices de l’industrie, notamment par le biais de :

Documentation

  • Conservez un référentiel centralisé et facilement accessible pour tous les documents de conformité pertinents, y compris les calendriers d’entretien, les rapports d’inspection et les spécifications des équipements.
  • Automatisez la génération et le stockage des documents relatifs à la conformité afin de garantir que des enregistrements précis sont facilement disponibles pour les audits.

Contrôles de conformité automatisés

  • Mettez en œuvre des contrôles et des alertes automatisés pour vous assurer que le BACS répond toujours aux exigences réglementaires.
  • Configurez le système pour qu’il surveille automatiquement les paramètres de conformité clés, tels que les conditions environnementales, les protocoles de sécurité et les performances du système, et qu’il établisse des rapports à ce sujet.

Inspections et audits programmés

  • Créez des calendriers automatisés pour les inspections et les audits de routine afin de vous assurer que la conformité du BACS est régulièrement évaluée.
  • Générez des ordres de travail et des rappels pour les tâches d’inspection et surveillez leur réalisation afin de démontrer le respect des délais.

Rapports en temps réel

  • Utilisez des fonctions de rapports en temps réel pour suivre les paramètres critiques, qui permet d’identifier rapidement tout écart par rapport aux normes de conformité.
  • Intégrez les normes et les lignes directrices réglementaires dans le PIM, en veillant à ce que les processus de maintenance et d’exploitation soient alignés sur les exigences spécifiques des autorités compétentes.
  • Mettez en place des dashboards et des rapports qui fournissent une vue d’ensemble des performances du BACS par rapport à des paramètres spécifiques.

Suivi des formations et des certifications

  • Gérez les dossiers de formation et les certifications des employés dans le PIM, afin de garantir que le personnel impliqué dans les opérations BACS est formé et certifié de manière appropriée.
  • Créez des alertes pour les certifications à venir et les exigences de formation afin de maintenir la conformité avec les normes de qualification de la main-d’œuvre.

Gestion des incidents et évaluation des risques

  • Mettez en œuvre un processus de gestion des incidents dans la PIM, afin de signaler rapidement tout incident lié à la conformité et d’enquêter à son sujet.
  • Documentez les mesures correctives prises pour remédier aux incidents et éviter qu’ils ne se reproduisent, ce qui témoigne d’un engagement en faveur de l’amélioration continue.
  • Utilisez le PIM pour évaluer les risques liés aux opérations BACS et identifier les risques potentiels.

Notification et communication

  • Mettez en œuvre des notifications automatisées pour alerter le personnel concerné de tout problème de conformité ou de toute échéance à venir.
  • Facilitez la communication entre les parties prenantes à l’aide d’une PIM, afin de garantir une réponse coordonnée aux exigences.
Une conversation de 10 minutes est suffisante.
Découvrez comment Infraspeak peut vous aider dans la gestion intelligente de la maintenance.